Nous publions dans cette rubrique différents articles qui reflètent les priorités de "Mieux Vivre à Waterloo (MVW).

___________________________________________________________________ 

 

 

 Dissolution de   et la nouvelle structure   99

 

Ecolo et MVW réagissent conjointement  aux changements proposés au Conseil communal du 22 mars 2021 :

- Révocation du contrat de gestion entre la Commune,  

-  Lancement de la concession du Waterloo Tennis

- création d’une régie communale ordinaire et de l’asbl Piscine Nausicaa.

  

 

 

______________________

 

                                                            

 

Conseil communal de Waterloo du lundi 22 mars 2021

Communiqué de presse conjoint d’Ecolo et du MVW

 

Révocation du contrat de gestion entre la Commune de Waterloo et l’asbl Waterloo Sports, lancement de la concession du Waterloo Tennis & création d’une régie communale ordinaire et de l’asbl Piscine Nausicaa.

 

 

Pour justifier la révocation du contrat de gestion de la commune de Waterloo avec l’asbl Waterloo Sports et la création des nouvelles structures (Régie communale ordinaire, asbl Piscine Nausicaa et concession Waterloo Tennis), Ecolo et MVW n’ont reçu aucun plan financier, ni justificatif précis de la part de la majorité. Pas de détail non plus sur l'impact budgétaire pour la commune ?! Bref, Ecolo et MVW dénoncent le fait qu’il leur a été demandé de se prononcer sur un choix sans aucune information sur l’impact financier et budgétaire pour la commune.

  

Au sujet de la proposition de révocation du contrat de gestion de la Commune avec l’asbl Waterloo Sports, le Collège appuie sa proposition de révocation sur l’audit de Waterloo Sports mené par la commune sur l’asbl Waterloo Sports en février 2020.  Cet audit avait mis en avant une gestion inefficace et des nombreuses irrégularités et illégalités de gestion au sein de l'asbl Waterloo Sports. Toutefois, ce problème avait déjà été relevé il y a 20 ans et c’est pourquoi le Conseil d'Administration  de Waterloo Sports du 31/03/2004 avait confié la gestion générale de l’asbl à l’Echevin des Sports pour en augmenter le contrôle. Vu la conclusion de l’audit de 2020, la gestion n’a manifestement pas été améliorée. La responsabilité politique de la majorité MR est immense. Même si les personnes à la tête de la commune ont pour la plupart changé et si nous constatons que la volonté de rompre avec le passé est présente, l’héritage doit être assumé et nous n’avons rien entendu en ce sens hier. C’est un manque de courage politique.

 

Pour MVW et Ecolo, la révocation du contrat de gestion ne répond pas aux dysfonctionnements constatés. Force est donc de constater que ce n'est pas tant la structure de l'asbl qui était en cause que sa gestion. Ce n’est donc pas le contrat qu’il faut réformer en priorité, mais le processus de gestion, de gouvernance et le système de contrôle interne.  Et sur le plan de la gouvernance, les leçons n’ont pas été tirées.  Cette révocation ne répond pas à la question du manque de suivi et de contrôle de la part de la Commune sur Waterloo Sports et laisse aussi à penser qu’on veut se débarrasser au plus vite de cette asbl et de son passé.

 

C’est pourquoi Ecolo et MVW ont voté contre cette révocation.

  

En ce qui concerne la concession du Waterloo Tennis (y compris l’Horeca et le Paddle), Ecolo et MVW s’étonnent que le processus d’appel à concurrence au sujet de cette concession ait été lancé bien avant la révocation du contrat de gestion entre la Commune et Waterloo Sports. En effet, à en croire la majorité, la publicité autour de ce dossier daterait du 30 septembre 2020 et le communiqué de presse du Collège communal. Qui plus est, le fait que ce point nous soit soumis pour prise d’acte et non prise de décision, est contraire à l’article 1222-8 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation (CDLD) qui stipule que :

 «  Le conseil communal décide du principe de la concession de services ou de travaux, fixe les conditions et les modalités de la procédure d’attribution et adopte les clauses régissant la concession.

En cas d’urgence impérieuse résultant d’événements imprévisibles, le collège communal peut d’initiative exercer les compétences du conseil communal visées à l’alinéa 1er. Sa décision est communiquée au conseil communal qui en prend acte, lors de sa prochaine séance. »

Et en effet, l’urgence impérieuse, soit d’après les explications en séance du conseil communal le début de la saison tennistique à Pâques, n’est pas démontrée, ni crédible puisque d’une part, cette urgence ne figure nulle part dans la proposition de texte soumise au Conseil communal de ce 22 mars 2021 et que d’autre part, la mise en concession a été annoncée, selon la majorité, dans son communiqué de presse du 30 septembre 2020 (ce alors que ce point passe au conseil communal du 22 mars 2021). Ce choix du Collège communal, posé de longue date et qui exclut le Conseil du processus de décision, n’est pas sans poser des questions de légalité.

 

Outre le fait que nous regrettons le basculement vers le secteur privé d’un outil public qui aurait pu être rentable avec un gestion rigoureuse, le dossier contient encore plusieurs points soulevés par MVW et Ecolo et qui n’ont pas reçu de clarification de la part de la majorité :

  • Nous avons appris que les surfaces commerciales allaient être gérées directement par la commune sans aucune précision sur les montants, ni sur les modalités de gestion.
  • Nous espérons que l’estimation qui a été faite de la concession de services, pour déterminer le choix de la procédure et le degré de publicité, et que la majorité ne nous a pas communiquée, se confirmera lors des offres qui seront remises.
  • Sur le plan de la procédure de sélection du concessionnaire - qui serait en cours -, ce qui nous est présenté pose également des questions de bonne gouvernance : pourquoi réserver la consultation à une liste de personnes décidée par le Collège et ne pas avoir l’ouvert le plus largement possible, ce qui serait dans l’intérêt financier et sportif des Waterlootois? La transparence ne règne pas autour de ce marché , alors que pourtant, les principes d’égalité de traitement, de non-discrimination et de transparence doivent être respectés dans le cadre d’une telle procédure. Au vu de ce qui précède, nous émettons donc des réserves sur la procédure en cours.
  • Dans le cahier des charges et plus précisément au sujet des critères de sélection, pourquoi ne pas avoir pondéré davantage les critères sociaux, de respect de l’environnement et de durabilité ainsi que ceux de bonne gouvernance et ceux de gestion, sachant quels problèmes Waterloo Sports a rencontré ?
  • Pourquoi, dans le cadre de cette concession, refuser d’imposer parmi les conditions d’exploitation des tarifs préférentiels pour les Waterlootois, comme c’est le cas dans de nombreuses communes ?

 

 

A propos de la création de l’asbl « Piscine Nausicaa » chargée de gérer les installations de la piscine communale, le dossier présenté manque à nouveau d’informations essentielles comme un plan financier.

Ecolo et MVW ont voté contre cette création car d’une part, la nécessité de créer cette ASBL n’est pas établie, et  d’autre part, le projet de statuts contient des erreurs, ainsi que des faiblesses importantes qui ne protègent pas contre les abus et dérives possibles.

 

Au sujet de la nécessité d’une nouvelle asbl, parmi les motivations présentées par la majorité dans sa proposition de décision, contrairement au prescrit de l’article 1234-1 du CDLD, aucun élément de justification n’est apporté pour démontrer que les activités mises à charge de l’ASBL ne pourraient pas être prises en charge de manière satisfaisante par les services communaux, par la régie. Nous considérons donc que la création de cette ASBL est en totale contradiction avec le CDLD.

Si cette ASBL venait néanmoins à être créée, il est important que les statuts soient d’une part légalement corrects, et d’autre part qu’ils protègent le contribuable et la commune contre tout dérapage au sein de l’ABSL.

 

Nous relevons par exemple que le fonctionnement proposé au niveau du conseil d’administration et du comité de direction ne permet pas un contrôle adéquat du comité de direction. Puisque le conseil d’administration sera composé de 6 membres, dont 3 qui forment le comité de direction en charge de la gestion journalière de l’ASBL. Les décisions du conseil d’administration pouvant être prises à la majorité simple, et le président ayant le vote définitif en cas d’égalité, cela signifiera que les administrateurs ne peuvent pas s’opposer au comité de direction.

 

En conclusion, pour MVW et Ecolo, non seulement la création de cette ASBL n’est pas justifiée – puisqu’en contradiction avec le CDLD – mais encore, ses statuts ne permettent pas de garantir la transparence et la bonne gestion au sein de cette ASBL ; Ce qui est comble quand nous entendons le souhait de la majorité de remettre de la bonne gestion au sein des infrastructures sportives de Waterloo, après une vingtaine d’années de mauvaise gestion au sein de l’asbl Waterloo Sports.

 

MVW et Ecolo ont donc voté contre cette proposition.

 

A propos de la création d’une Régie communale ordinaire, chargée de reprendre le restant des infrastructures sportives de Waterloo (gestion des deux hall sportifs, du boulodrome et des terrains de football et rugby et annexe, maintenance de la piscine, cours de tennis, entretien plaines de jeux et zones récréatives…), le choix n’apparaît pas évident non plus quant au besoin d’une telle structure. Surtout qu’une nouvelle fois, aucun plan financier ne vient justifier ce choix, notamment.

Le choix même d’une régie communale ordinaire, et non autonome, comme c'est le cas pour de nombreux centres sportifs communaux, nous étonne. En effet, seule une régie communale autonome (ou une asbl) permet de conserver les subsides de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont bénéficiait jusqu’ici Waterloo Sports.

 

L’asbl Waterloo Sports était en effet reconnue comme ‘centre sportif agréé’ et à ce titre, avait droit à une subvention de 90 % pour le premier salaire et 75 % pour les autres agents. Sachant qu’il y avait un plafond pour le montant des salaires, ce qui fait que le montant total du subside perçu représentait 38,55 % des frais salariaux de Waterloo Sports. Ce montant sera perdu, tant pour la concession du Waterloo Tennis que pour les infrastructures sportives revenant dans la Régie (autres que la piscine), ce qui représenterait une perte nette pour la commune. La majorité n’a pas nié cette perte sèche et n’a donné aucune explication ou justification valable.

 

Par ailleurs, les statuts parlent des ressources de la Régie (constituées des apports de la commune, d’emprunts contractés, de revenus propres,…) qui feront partie du budget 2021, qui ne sera soumis au Conseil communal au mieux qu’en juin 2021 et plus probablement en septembre 2021, chose inacceptable. De même, nous attendons l’inventaire général et le budget de départ de cette régie, mais là aussi, aucun délai précis ne nous a été donné.

 

C’est pourquoi MVW et Ecolo ont voté contre cette proposition.

 

Ecolo et MVW sont et restent vigilants face à cette situation. Ils continueront à faire entendre leur voix au sein du Conseil communal et à demander que toute la clarté soit faite autour des nouvelles structures mises en place par la majorité.

 

De même, nous serons vigilants sur le traitement du passé en rapport avec la gestion de Waterloo Sports. Nous rappelons que l’audit communal a été déposé par nos soins au parquet de Nivelles l’an passé. Il nous semble essentiel que toute la lumière soit faite, que les responsabilités soient dégagées et que la majorité assume publiquement sa responsabilité politique. En politique, il ne suffit pas d’avoir la volonté de mieux faire pour le futur, il faut aussi avoir le courage d’assumer ses responsabilités en tant que parti politique à la majorité absolue à Waterloo depuis plus de 30 ans.

     

 

                                                      

___________________________________________________________________ 

 

 

 

 

Débat et respect ! *   98

Le printemps pointe ses premiers beaux jours.  Et avec lui l’espoir d’un retour rapide à une vie sociale que nous souhaitons toutes et tous la plus normale possible mais il faudra encore un peu de patience.  De la patience, il en faut également, et une bonne dose, au niveau communal comme vous pourrez le lire dans l’article publié dans le Waterloo Info qui évoque les dossiers en suspens notamment le schéma de développement communal pour lequel MVW réclame des actes et pas des promesses sans lendemain ! La mobilité dans certains quartiers se détériore et ici aussi les réponses se font désespérément attendre comme pour le Faubourg-est et l’avenue Marie-Louise.

Et que dire de la réorganisation de la gestion du sport communal ? Une Régie communale sera mise en place, a-t-on appris, mais quelles seront ses missions et quel sera son fonctionnement ?  Ici aussi il y a eu des annonces sans résultat concret à ce jour et surtout sans implication du Conseil communal.  Faut-il le rappeler, le Conseil communal est le lieu par excellence du débat communal et de l’intérêt collectif.

Or force est de constater que trop souvent la majorité esquive le débat et tente de mettre le Conseil hors-jeu ! Il est vrai que le débat au sein de cette assemblée comme des commissions et ASBL communales est exclusivement alimenté par l’opposition ! Dernier exemple en date de cette mise à l’écart du Conseil, s’il peut paraître anecdotique n’en est pas moins révélateur du respect, ou plutôt du non-respect, dont témoigne le Collège à l’égard du Conseil communal : les attributions du Collège suite à l’arrivée d’une nouvelle échevine: les membres du Conseil communal ont appris la nouvelle répartition des attributions par la presse et la seule information reçue de la Commune est la copie d’une note de service adressée aux membres du personnel communal.

Désolant ? Non, choquant !

Jean-Michel Cassiers                                       

                                                                             * Ancienne "Une" de la  page d'accueil du 04.03.21

 

 

___________________________________________________________________ 

 

 

 

 

Seuls comptent les actes ! *   97

Cet adage peut être appliqué à la majorité. 

Au niveau urbanisme et environnement, par exemple, le Plan Stratégique Transversal (PST), feuille de route de la majorité, émis en septembre 2019 et consultable sur le site de la commune, dit "Freiner la pression immobilière, préserver l’environnement et les espaces verts".  La réalité est hélas tout autre et l’objectif est loin d’être atteint. Mieux Vivre à Waterloo rappelle l’urgence d’obtenir rapidement :

  • un vrai moratoire des projets immobiliers d’envergure tant que le SDC voté en 2018 n’est pas finalisé (schéma de développement communal, qui détermine les types, la densité de logement, commerces, zones vertes… prévues dans chaque quartier) ;
  • une vraie politique volontariste de pérennisation des espaces verts (classement du Bois des Bruyères au sens large, et l’intégration des 60 hectares de terres agricoles de la zone ZACC (zone d’aménagement communal concerté) du Triage Sainte-Gertrude au maillage écologique du BW…) ;
  • une vraie ouverture participative pour la co-construction citoyenne des projets en cours (ZEC (Zone d’enjeu communal), Masterplan du cœur de ville, réaménagement de la place Capouillet, futur pôle culturel sur le plateau du Berlaymont…).

Pour Mieux Vivre à Waterloo (MVW), il est grand temps de passer aux actes.

                                            *Article paru dans le Waterloo-Info  des  24 & 25 février 2021                                                                                 

 

 

 

___________________________________________________________________ 

 

 

Les moyens de nos ambitions*   96

 

Alors où nous sommes toujours confrontés à la crise sanitaire mais où les premiers signes d’espoir sont réels, le budget 2021 de la commune vient d’être adopté par la majorité.  Un budget terne que MVW n’a pas approuvé.

 

En effet ce budget ne permettra pas de répondre aux conséquences et aux effets de la crise sanitaire qui se feront sentir irrémédiablement et de manière plus forte en 2021.  Ce budget ne permettra pas non plus de rencontrer les défis auxquels doit faire face notre commune comme le vieillissement de notre population, le logement en particulier des jeunes, la mobilité douce, la mise en place du plan de sécurité de la police, une contribution plus soutenue à la lutte contre le réchauffement climatique. Autant d’enjeux que notre Commune doit inscrire au cœur de ses ambitions et pour lesquels elle doit disposer des moyens !

 

Autant d’enjeux que MVW continuera d’inscrire au cœur de ses priorités et actions en 2021. 

 

Si les fêtes de fin d’année s’annoncent différentes, je vous les souhaite, au nom de toute l’équipe de Mieux Vivre à Waterloo, belles, joyeuses et intenses et vous souhaite une année 2021 où nous pourrons nous retrouver pleinement !

 

Jean-Michel Cassiers                                                                                              

                                                                                   *Ancienne "Une" de la  page d'accueil  du  22.12.20

___________________________________________________________________ 

 

  

 

 

Une majorité trop silencieuse *  95

Bonne gouvernance, transparence : des principes qui devraient animer tout mandataire politique ! Une évidence au-delà des obligations légales ! Et pourtant…

La dernière séance du Conseil communal qui s’est déroulée le 26 octobre dernier laissera un goût amer aux défenseurs de la bonne gouvernance communale !  Comment la majorité peut-elle revendiquer ces principes après le rejet de la proposition de l’opposition de connaître les mesures prises par la Commune suite à l’audit de l’ASBL Waterloo Sports ? Pire encore lorsqu’on entend la réponse, ou plutôt l’attaque, de la Bourgmestre à l’égard des membres du Conseil communal de l’opposition à qui elle semble reprocher somme toute de n’avoir fait ni plus ni moins que leur travail !

Pour Mieux Vivre à Waterloo, c’est inacceptable ! La majorité est curieusement fort silencieuse lorsqu’on la met devant ses responsabilités.  Elle attaque l’opposition – dont il faut souligner l’approche conjointe et unanime sur ce dossier-.  Une majorité qui tout en partageant les objectifs de la proposition déposée par l’opposition ne la soutient pas et semble atteinte d’une amnésie soudaine à l’égard de son rôle, de ses actes et de ses propres responsabilités dans la gestion de Waterloo Sports !

Combien de temps encore les habitants (et contribuables) de Waterloo devront-ils attendre avant que toute la clarté soit faite sur la gestion de ce dossier ? 

 

Jean-Michel Cassiers                        

                                                                        *Ancienne "Une" de la  page d'accueil du  12.11.20

 

  

 

 

___________________________________________________________________

 

 

 

 

Le point sur       (Suite)    94                              

                                                                                                 

 Réaction à l’intervention de la Bourgmestre au Conseil communal du 26 octobre 2020   

---------------------------------------------------------------------------------                                        

 

                                             

 

Conseil Communal du 26 octobre 2020

Point à l’ordre du jour concernant Waterloo Sports

 

30 octobre 2020

_________________________________________________________________ 

L’audit réalisé il y a 8 mois par la Commune de Waterloo sur l’ASBL Waterloo Sports, une asbl communale locale, a mis au jour un nombre important de dysfonctionnements s’étalant sur une très longue période (près de 20 ans).

Compte tenu des principes de bonne gouvernance et de transparence et en l’absence de communication proactive de la majorité, Ecolo et le MVW ont estimé qu’il était temps de porter ce point au conseil communal du lundi 26 octobre 2020.

Ecolo et le MVW ont demandé en séance que le Collège Communal de Waterloo :

1) présente les mesures prises en matière de contrôle des subventions communales, en particulier vis-à-vis de Waterloo Sports ;

 2) évalue le préjudice financier et autre subi par la Commune de Waterloo dans ce dossier et en informe les membres du conseil communal sans délai ;

 3) se charge de défendre les intérêts de la Commune de Waterloo en justice.

La réponse de la majorité, par la voix de Madame Reuter, a été de charger l’opposition en mettant en avant la responsabilité d’Ecolo et de MVW « parce qu’ils disposent d’un représentant / un observateur au sein du conseil d’administration (CA) de Waterloo Sports ».

Cette défense est particulièrement déplacée dans la mesure où le MR dispose au sein de ce CA de 8 représentants issus directement du Conseil communal, dont l’échevine des sports, , auxquels s’ajoutent 6 membres choisis par l’échevine des sports. Qui plus est, l’échevine des sports est l’administratrice déléguée de l’ASBL Waterloo Sports et cette asbl a été créée par la majorité MR - qui est donc précisément à l’origine du système de gestion actuel qui a mené à des dysfonctionnements sur une très longue période.

L’attaque de Mme Reuter visant à décrédibiliser l’opposition sous prétexte que l’opposition prend, elle, ses responsabilités en dénonçant les faits au Parquet, comme l’article 29 du Code d’Instruction Criminelle le prescrit à charge de toute autorité constituée, n’est pas crédible !

Force est de constater que la majorité n’est pas prête à assumer sa responsabilité politique et qu’elle applique à la perfection l’adage qui veut que « la meilleure défense soit l’attaque ».  Dont acte.  Nous soulignons qu’à la date du30 octobre, nous n’avons toujours pas reçu les informations et réponses à nos questions sur les mesures prises en termes de meilleure gestion des subsides communaux (pour rappel, Waterloo Sports a bénéficié d’un subside direct et indirect de près de 1,7 Mio euro en 2019) et dont l’envoi nous a été a été annoncé en séance du Conseil pour le lundi 26 octobre. 

La majorité a visiblement une perception de la bonne gouvernance et de la transparence fort éloignée des référentiels communément admis et des prescrits réglementaires.

 

Pour Mieux Vivre à Waterloo                                    Pour Ecolo

 

Jean-Michel Cassiers                                                 Bénédicte Vander Borght

 

 

 ________________________________________________________________________

 

 

Une commune attractive qui inclut un lien social de qualité ! * 93

 

Un récent article paru dans le supplément Immo d’un grand quotidien consacrait récemment un reportage à notre belle commune.  Si Waterloo veut rester une commune attractive, force est de constater qu’elle devra relever de nombreux défis dans une approche intégrée et globale comme j’ai pu le rappeler à cette occasion.

 

Mieux Vivre à Waterloo ne cesse de le rappeler : notre commune manque de vision et de cadre en matière urbanistique et de mobilité, ce qui a notamment pour conséquences la poursuite de projets urbanistiques disproportionnés qui ne répondent pas aux besoins prioritaires rencontrés par les Waterlootois en particulier les jeunes et les aînés.  Le cadre de vie s’étiole peu à peu – et dans certains quartiers de manière très visible - mais sûrement.  

 

Un cadre de vie dont la qualité repose également sur le vivre ensemble et le lien social.  Le rôle de la commune à cet égard est essentiel, comme nous le rappelle la crise sanitaire.  Il est urgent que la commune intègre dans sa vision le développement de solutions innovantes et structurelles pour promouvoir l’habitat intergénérationnel, l’habitat groupé, l’habitat kangourou et la colocation.  Solutions qui permettront de lutter à la fois contre l’isolement des personnes âgées et de permettre aux jeunes d’habiter (de rester) dans notre commune.

 

               

 

 

 

Jean-Michel Cassiers

 

                                                           *Ancienne "Une" de la  page d'accueil du 08.10.20                                                                    

 

 

 

___________________________________________________________________

 

 

 

 

Le point sur    92

 

 

La transparence sur la gestion et le contrôle des subventions communales est une priorité de MVW inscrite dans son programme en 2018.  C’est déjà JM Cassiers qui, lors du débat télévisé sur TVCOM le 8 octobre 2018 entre les têtes de liste, posait la question de la gestion et de la transparence de l’ASBL Waterloo Sports.

En 2019 suite à l’intervention de notre Conseiller en séance du Conseil communal, la Bourgmestre a chargé le directeur financier de réaliser un audit de l’ASBL Waterloo Sports : + de 1,7 million de subvention (directe et indirecte) annuelle. 

Le rapport d’audit a été finalisé en février 2020 et présenté au Collège et au CA de Waterloo Sports. Le Conseil communal n’en a pas eu connaissance. Notre Conseiller a demandé pour avoir copie de ce rapport qu’il a obtenu…en juillet 2020 à l’occasion de l’examen des comptes 2019 et après avoir insisté à plusieurs reprises.

Au vu des constats graves relevés dans ce rapport, notre Conseiller a demandé les mesures prises par la Commune suite à ce rapport notamment en matière de contrôle de subventions. 

En l’absence de réponse concrète de la majorité, MVW en concertation avec Ecolo a estimé que cette situation appelait des actions rapides dans l’intérêt général et de la Commune.  Une 1ère action qui s’est imposée aux deux groupes de la minorité fut de porter ce dossier à la connaissance du procureur du Roi, comme l’exige l’article 29 du Code d’Instruction criminelle. Voir le communiqué de presse ci- dessous.

MVW réclame toute la transparence dans ce dossier et mettra tout en œuvre pour que la clarté soit faite sur les responsabilités et les mesures communales prises pour assurer un contrôle efficace des subventions communales. 

Si la majorité veut comme elle l’a inscrit dans son programme ‘soutenir toutes les mesures favorisant la transparence’ pour redonner confiance au citoyen, il est urgent qu’elle passe de la parole aux actes et qu’elle démontre que Transparence n’est pas un vain mot !

Jean-Michel Cassiers

     ______________________________________________________________________________________

 

 

 

 

________________________________________________________________

 

 

Encore trop de questions sans réponses  *     91

Le plan de Sécurité 2020-2025 vient d’être présenté au Conseil communal. On s’en réjouira en cette rentrée scolaire car une des priorités qui se dégage est la sécurité routière, notamment la vitesse non adaptée dans la circulation et le stationnement gênant : deux préoccupations majeures des habitants.

Pour MVW, il est impératif que ce plan de sécurité, qui sera mis en œuvre au travers de plans d’action et de projets, dispose des moyens nécessaires pour réaliser ce plan ambitieux à commencer par les moyens budgétaires non seulement pour le personnel mais aussi pour le matériel mis à disposition de la police comme l’acquisition de radars, de caméras, sans oublier d’investir dans le renforcement d’une police de proximité avec la mise en place de patrouilles cyclistes.

Mais d’autres enjeux réclament également des plans d’actions qui se laissent toujours désirer : Schéma de développement communal, Plan de mobilité, Plan Climat (et respect par la Commune des 17 objectifs de Développement durable des Nations Unies). Sans parler de mesures liées aux finances et à la gouvernance. A cet égard, la Commune octroie des subventions importantes à des ASBL pour mettre en œuvre sa politique. Cette délégation doit faire l’objet d’un contrôle attentif et efficace. Pour Mieux Vivre à Waterloo, l’actualité récente a montré qu’un débat sur l’efficacité de ce contrôle et l’utilisation efficiente des subventions est urgent.

Pour l’équipe Mieux Vivre à Waterloo (MVW), Jean-Michel Cassiers, Conseiller communal

                                                                                     *Article paru dans le Waterloo-Info  des 23 &24.09.20     

 

 

 

                    

 ________________________________________________________________

 

 

Les moyens de ses ambitions ! *  90

Le plan de sécurité 2020-2025 de la police a été présenté au Conseil communal de ce 31 août. C’est un document important pour notre commune car il balise les priorités en matière de sécurité pour 6 années au niveau de la police.  Une des priorités qui se dégage est la sécurité routière.  On s’en réjouira car elle permettra de répondre aux préoccupations majeures exprimées par les habitants de Waterloo en matière d’insécurité comme la vitesse non adaptée dans la circulation et le stationnement gênant. 

Ces priorités sont régulièrement mises en avant par MVW dans les nombreux dossiers soumis au Conseil communal.

Pour MVW, qui s’était opposé à la diminution de la dotation communale octroyée à la police lors de l’ajustement du budget 2020 en juillet dernier, il est impératif que ce plan de sécurité, qui sera mis en œuvre au travers de plans d’action et de projets, dispose des moyens nécessaires pour réaliser ce plan ambitieux à commencer par les moyens budgétaires non seulement pour le personnel mais aussi pour le matériel mis à disposition de la police comme par exemple l’acquisition de radars, de caméras, sans oublier d’investir dans le renforcement d’une police de proximité avec la mise en place de patrouilles cyclistes.                   

 

Jean-Michel Cassiers

                                                         *Ancienne "Une" de la  page d'accueil du  10.09.20                                                

 

 

 

___________________________________________________________________

 

 

Un été riche de (re)découvertes ! *  89

L’été est là. Pour beaucoup, quelques jours de repos seront nécessaires et feront du bien après une période de plusieurs mois particulièrement difficiles cette année.  Mais les vacances ne s’annoncent pas nécessairement moins compliquées ni sans stress pour les voyages à l’étranger.  Alors pourquoi ne pas choisir de passer ses vacances en Belgique ?

Pour cet été 2020, l’évasion s’accordera parfaitement avec Waterloo et notre région ! De nombreuses initiatives ont été mises en place et sont l’occasion de redécouvrir, à pied ou à vélo, les lieux culturels et historiques de notre commune[1] mais également de notre belle province avec qui Waterloo s’est associée pour faire la place belle à nos artistes et les soutenir. Une opportunité également de (re)partir à la découverte des beautés de la Wallonie[2] et de notre pays et de profiter – tout en la soutenant- d’une infrastructure touristique de qualité.

Bel été au cœur du terroir wallon !

 

Jean-Michel Cassiers

                                

                                     

[1] www.waterloo-tourisme.com

[2] www.walloniebelgiquetourisme.be

                                                                             *Ancienne "Une" de la  page d'accueil du  16 juillet 2020  

 

_________________________________________________________________________

 

Dans la force de l’âge ! *  88

50ème lettre d’info de Mieux Vivre à Waterloo ! Déjà !  Quel beau chemin parcouru depuis le 2 mars 2015, date du lancement de cette Lettre d’Info, tribune d’une information de qualité, régulière et objective sur l’actualité, les enjeux communaux et le travail du groupe Mieux Vivre à Waterloo.

Merci à toute l’équipe des contributeurs et à notre coordinateur sans qui cette qualité et cette régularité n’auraient pas été possibles. Merci également à vous, nos lecteurs, pour votre fidélité et les réactions que vous nous partagez au fil des numéros.

Plus que jamais, à l’heure où nous commençons à entrevoir des premiers espoirs de sortie de crise sanitaire Covid 19, mais que les craintes d’une crise sociale et économique sont bien réelles, le message de solidarité et de responsabilité porté par Mieux Vivre à Waterloo est d’une criante actualité pour un meilleur vivre-ensemble !

Une vision globale avec un plan communal de gestion intégrant urbanisme, mobilité, transition sociale, économique et écologique, demandé depuis longtemps par MVW, s'avère plus que jamais nécessaire pour faire de la qualité de vie à Waterloo une priorité. Pour MVW, ce plan doit inclure les 17 objectifs de développement durable développés au niveau des Nations Unies[1] parmi lesquels on retrouve ‘Vivre mieux’ !  Le rôle des collectivités locales est en effet primordial dans la contribution à l’atteinte de ces objectifs auxquels la Wallonie s’est engagée pour 2030. MVW demande que notre Commune non seulement s’engage mais aussi mesure sa contribution à ces objectifs. C’est un principe de bonne gestion si l’on en croit l’adage « on ne gère bien que ce qu’on mesure » !

Jean- Michel Cassiers                                                                  

                                                                    *Ancienne "Une" de la  page d'accueil du 25 juin 2020 

 

[1] Voir le site des Nations Unies : https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/

 

 

___________________________________________________________________

 

Joie de Vivre[1] ! *  87

Nous voici enfin sortis ou presque du confinement.  Bien sûr la prudence reste de mise mais la vie redémarre. L’heure est tout d’abord aux remerciements : au personnel soignant, de sécurité, d’entretien, à toutes celles et ceux qui ont été en 1ère ligne et ont assuré la continuité des services dans notre Commune pendant cette crise sanitaire. Merci !

L’heure est également à la solidarité avec les familles des victimes, avec celles et ceux qui ont souffert de cette crise.  Une solidarité qui s’est manifestée par de nombreux signes d’encouragement et de soutien pendant la crise. Une solidarité qui doit se poursuivre et se traduire à présent par des mesures fortes de relance des activités locales dans les secteurs qui ont souffert de la crise.  C’est déjà le cas pour les commerces. L’horeca et le secteur associatif : social, culturel et sportif seront également aidés.  La suppression de plusieurs redevances, soutenue par MVW, s’inscrit dans ce cadre.  A côté de ces mesures communales, n’est-ce pas l’occasion pour chaque habitant de témoigner sa solidarité et de participer à cette relance en se montrant consomm’acteur du commerce local ? Avec le confinement, beaucoup ont (re)découvert les beautés et richesses de notre commune : si nous voulons les préserver, les renforcer, un plan de gestion globale, intégrant urbanisme, mobilité et transition écologique, demandé depuis longtemps par MVW, s'avère plus que nécessaire.

Jean-Michel Cassiers, Conseiller communal Mieux Vivre à Waterloo.

                                                                                                        *Article paru dans le Waterloo-Info du 11 juin 2020

  

[1] Nom de la belle sculpture de Caroline Moxhon que l’on peut admirer rue de la Station en face de la rue François Libert.

________________________________________________________

 

 

 

 

 

En attendant des jours meilleurs*  86

Nous sommes tous touchés par la crise provoquée par l’épidémie du Covid 19 et l’impact des mesures décidées par le gouvernement.  Mesures radicales mais indispensables pour enrayer la propagation du virus. Il est de notre responsabilité collective mais aussi individuelle de respecter ces mesures dans l’intérêt de notre propre santé mais aussi de celle des autres !

Pour les Chinois, le mot crise est constitué de deux idéogrammes : danger et opportunité.  Curieux paradoxe de cette crise, venue précisément de … Chine :  comment saisir de nouvelles opportunités de cette situation difficile et inédite ?  N’est-ce pas l’occasion malgré tout de rappeler l’urgence d’une société humaine et durable ?  Il faudra plus tard repenser par exemple notre modèle social et économique de mondialisation en redéveloppant de l’activité économique et de production locale ou réinventer de nouvelles formes d’organisation, comme le rapport au travail pour éviter les déplacements (co-workings ruraux, télétravail, 38h prestées en 4 jours…).

Mais pour le moment, une des urgences, c’est d’assurer et de développer la solidarité envers nos proches, nos voisins, les personnes les plus fragiles autour de nous. Suscitons, développons les initiatives pour (re)créer du lien : prenons des nouvelles par téléphone, mail, WhatsApp, … de notre entourage, personnes âgées, isolées, voyons comment leur apporter de l’aide.  Nous pouvons chacune et chacun apporter notre contribution dans cette période difficile !

En attendant des jours meilleurs, restons positifs et ayons une pensée particulière pour toutes celles et ceux qui souffrent, atteints par cette épidémie et toutes les personnes en 1ère ligne qui luttent contre l’épidémie, en particulier le personnel soignant.  

 

Jean-Michel Cassiers                                                                                     

                                                                                         *Ancienne "Une" de la  page d'accueil du 18.03.20                                                         

___________________________________________________________________

 

 

Invitation : soutien au Bois des Bruyères ! * 85

  

Nous pensons que la protection des poumons verts de Waterloo concerne tous ses habitants.
Aussi, nous vous invitons à lire ci-dessous l’appel rédigé par l’Association Inter Quartiers de Waterloo (AIQW) pour la défense d’une parcelle en lisière du Bois des Bruyères et sans hésiter de contacter Luc Noullet, un de ses administrateurs, qui vous indiquera la marche à suivre pour réagir

Jean-Michel Cassiers et l’équipe MVW

  

Appel de AIQW

 

Waterloo possède deux beaux poumons verts communaux.

Le premier est le fameux parc  Jules Descampe au centre mais vous connaissez peut-être le deuxième, le bois des Bruyères juste de l’autre côté du chemin de fer.

Vous y  êtes, peut-être, déjà allé promener avec vos enfants ou petits-enfants.

Alors voyez  ci-dessous ce qui risque d’arriver dans un futur proche juste à son orée.

 

 

 

Si cette situation vous interpelle, une enquête publique est en cours jusqu’au 16 juin, et vous pouvez réagir !

 

L’AIQW (association inter-quartier de Waterloo) peut vous aider dans les démarches à entreprendre pour faire valoir votre avis.

                                                                                                                                 * Lettre d'info spéciale du 8 juin 2020

 

 

___________________________________________________________________

 

Un budget 2020 sans ambition ! *  84

A l’heure où l’on s’échange les bons vœux pour la nouvelle année qui débute, on aurait aimé voir notre Commune dotée d’un budget lui permettant de réaliser en 2020 des projets orientés vers plus de vivre-ensemble et de qualité de vie.  Mais de l’aveu même de la Bourgmestre, le budget 2020 qui a été proposé est calme.

 Pour MVW, ce budget est même beaucoup trop calme et manque d’énergie ! Où sont les investissements dont Waterloo a besoin pour améliorer la mobilité, en particulier la mobilité douce, le logement pour jeunes et personnes âgées, la sécurité, la lutte contre le réchauffement climatique ? Un budget qui en outre s’abstient d’indexer au minimum les dotations au CPAS et à la Police n’est pas un signe encourageant pour les missions que ces deux institutions capitales de notre Commune assument et les défis qu’elles doivent relever au quotidien.

Si le budget 2020 est un budget qui manque réellement d’ambition, vous pourrez compter sur toute l’équipe de MVW pour poursuivre son action vigilante et dynamique et orienter les décisions vers plus de qualité de vie dans notre Commune et contribuer à relever les défis majeurs qui se présentent à l’aube de l’année 2020 qu’au nom de toute l’équipe de MVW je vous souhaite radieuse !

Jean-Michel Cassiers                                    

                                                                                                             *Ancienne "Une" de la  page d'accueil du 09.01.20                                                       

___________________________________________________________________

 

 

Joindre le geste à la parole (suite…et sans doute pas fin) !*  83

L’automne est décidément coloré par les taxes communales. Une vingtaine de redevances communales étaient à nouveau à l’ordre du jour du Conseil communal de novembre. Pour MVW, il est inopportun de maintenir des redevances pour des services qui devraient être gratuits comme les renseignements administratifs ou le prêt de livres en bibliothèque et des redevances dont les recettes sont inférieures au coût administratif de perception !

Un automne où la Commune persiste à ne pas joindre le geste à la parole lorsqu’elle refuse de profiter d’un avenant au contrat lié à la revitalisation de la Place Capouillet pour diminuer la densité du projet initial, ou de modifications budgétaires pour réorienter les budgets vers des mesures prioritaires en matière de logement ou de lutte contre le réchauffement climatique ou lorsque la Commune désinvestit effectivement dans l’action sociale en maintenant sa contribution au CPAS inchangée depuis 8 ans !

Jean-Michel Cassiers

                                                                                   * Ancienne "Une" de la page d'accueil du 02.12.19 

 

 ___________________________________________________________________

 

 Mieux Vivre à Waterloo,un acteur essentiel de gouvernance et de débat démocratique ! * 82

Waterloo vient d’adopter son Plan stratégique transversal (PST).  Plus qu’une retranscription de la Déclaration de Politique générale en programme administratif, ce document doit s’inscrire au cœur de la gouvernance locale de notre commune. Si l’implication de l’administration communale dans cette démarche mérite d’être saluée, le document remis par la majorité reste insatisfaisant.  Outre l’absence de priorités, MVW regrette le manque d’audace et d’ambition qui se reflète dans l’absence d’objectifs chiffrés, de cibles que la commune souhaite se fixer ou atteindre, d’indicateurs de résultat, de dates d’échéance ou encore d’un état des lieux et d’un volet sur les ressources affectées aux projets.  MVW sera vigilant à la mise en œuvre de ce programme et des projets, en particulier ceux traduisant les priorités de son programme et pour lesquels la majorité pourra compter sur le soutien de MVW comme par exemple mener une politique cohérente et à taille humaine en matière d’urbanisme tout en maîtrisant la densité et la création de nouvelles constructions, ou rénover le  centre-ville pour le rendre plus agréable et convivial en favorisant la mobilité douce ou encore préserver définitivement le Triage Sainte Gertrude ou mettre en œuvre le projet Capouillet en concertation avec les habitants.  MVW veillera à ce qu’une évaluation régulière de ce plan soit mise en place et communiquée aux habitants notamment via le site de la Commune. Transparence et performance sont en effet indissociables d’une bonne gouvernance !

Pour l’équipe MVW, Jean-Michel Cassiers

 

                                                                              *Article paru dans le Waterloo-Info du 10 octobre 2019

___________________________________________________________________

 

 

Joindre le geste à la parole ! *  81

Le Conseil communal d’octobre fut essentiellement consacré aux taxes communales.

La situation fiscale de notre commune nous est enviée par beaucoup de communes. Nul ne s’en plaindra. Néanmoins des efforts restent encore à fournir notamment en ce qui concerne la taxe sur les déchets qui a été relevée pour respecter les contraintes imposées par la Région wallonne du coût vérité.  Il est nécessaire que des mesures soient prises pour maîtriser les coûts de la collecte et du tri et les réduire.

MVW sera attentif au contrôle strict des coûts pour qu’il puisse permettre de diminuer à terme la taxe sur les déchets.

Enfin si certaines mesures fiscales peuvent être saluées comme l’augmentation de la taxe sur les immeubles inoccupés et que MVW a soutenue, d’autres mesures fiscales ne reflètent ni les priorités de MVW ni d’ailleurs le discours de la majorité quand elle dit vouloir freiner la densification et l’urbanisation comme en témoigne le quadruplement de la taxe sur les terrains inoccupés qui ne peut s’interpréter que comme une invitation à densifier !

Une belle occasion manquée pour la majorité de joindre le geste à la parole ! 

Jean-Michel Cassiers

                                                                                     * Ancienne "Une" de la page d'accueil du 28.10.19                                        

 

___________________________________________________________________

 

 

Bonne gouvernance : à la une de la rentrée politique à Waterloo* !  80

Septembre, fin de l’été, début de l’automne, rentrée scolaire…et rentrée politique à Waterloo. 

La gouvernance s’est invitée au cœur d’une rentrée politique bien chargée.  Comme vous pourrez le lire dans le compte rendu de la séance du Conseil communal de septembre, plusieurs points avaient trait à la gouvernance publique directement ou indirectement.

 Le Plan stratégique transversal (PST) tout d’abord, outil de gouvernance pour toutes les communes wallonnes, feuille de route de la commune pour la législature, censée - c’est l’espoir que nous formons - inscrire la commune dans une démarche de gouvernance publique combinant performance et transparence.

D'autres points à l’ordre du jour du Conseil ont également rappelé la nécessité d’impliquer la société civile et les citoyens (milieux associatifs, associations de quartier, …) dans la gestion publique comme pour l’aménagement de la place Capouillet.  C’est en effet une composante essentielle de bonne gouvernance.  

Enfin, nous ne serions pas complets si nous n’évoquions pas la disparition d’un parti de l’opposition au Conseil suite au passage de son élue dans les rangs de la majorité.  Ici aussi il est question de gouvernance au regard de la confiance que les électeurs peuvent avoir dans les représentants qu’ils choisissent mais aussi dans l’absolue nécessité de maintenir un débat démocratique fort dans lequel MVW entend plus que jamais poursuivre son rôle déterminant.

Jean-Michel Cassiers

 

                                                                       Ancienne "Une" de la page d'accueil du 26.09.19                                                        

___________________________________________________________________

 

Un été à savourer à Waterloo ! *   79

Le soleil brille sur Waterloo en ce début d’été.  La chaleur des premiers jours de juillet est bien présente.  Malgré les soldes, les rues semblent déjà calmes… même si notre commune a connu (et connaîtra) l’effervescence et la grande affluence le samedi 6 juillet pour fêter le passage du Tour de France et un peu plus tard lors du weekend du 21 juillet pour la fête nationale !

Et puis Waterloo comme chaque année à la même période se videra peu à peu de ses habitants qui prendront quelques jours de vacances.  C’est un moment où ceux qui restent peuvent circuler plus facilement dans Waterloo et savourer une mobilité retrouvée !  Une période idéale également pour (re)découvrir nos infrastructures culturelles et sportives, nos espaces verts et plaines de jeux !

 Un temps pour se ressourcer en attendant de retrouver les dossiers importants qui s’annoncent à la rentrée comme le Plan stratégique transversal (PST) que présentera la majorité pour la législature ou encore le Schéma de développement communal et le plan de mobilité que l’on espère voir enfin aboutir et pour lesquels MVW sera au rendez-vous.

Bel été !

 

                                                                       Ancienne "Une" de la page d'accueil du 08.07.19                                        

 

 ___________________________________________________________________

 

Commissions communales : un rôle non négligeable !   78

Six Commissions communales ont été mises sur pied ! Un signe encourageant d’ouverture de la majorité permettant d’associer de manière active toutes les forces présentes au Conseil à la réflexion et mise en œuvre des politiques publiques dans les secteurs tels que Affaires générales, Finances, Relations internationales, Jeunesse et Famille, Citoyenneté et Transition écologique, Santé et Affaires sociales.  Le rôle des Commissions est important en matière de gouvernance.  Chacune peut insuffler une dynamique positive sur l’action du Conseil communal et des politiques menées par la majorité.
MVW est membre effectif de 2 Commissions (Finances et Affaires générales) et est invité comme observateur aux autres Commissions.


MVW entend bien mener ce rôle d’observateur de manière active et sera attentif à ce que la dynamique entamée soit maintenue et ne retombe pas comme un soufflé !

                                                                                                                         Ancienne "Une" de la page d'accueil du 19.06.19                

___________________________________________________________________

 

 

Changement de ton lors du dernier Conseil communal ! *  77

La majorité a lancé plusieurs actions en lien avec les enjeux climatiques, de gouvernance et de participation citoyenne (conseils consultatifs). Ainsi, la majorité s’engage enfin sur un plan global pour le Climat !

Hasard du calendrier ? Pas tout à fait puisque la séance avait lieu à moins d’un mois de la prochaine échéance électorale fédérale, régionale et européenne.

Une initiative de la majorité ? Pas du tout puisque MVW réclame ces actions et ce plan depuis longtemps et l’a encore rappelé en début de mandature !

Voilà en tout cas la preuve que MVW fait bouger les lignes de la politique menée par la majorité. Une politique qui manque jusqu’à présent d’ambition et de vision globale.

MVW sera attentif au suivi qui sera donné à ces annonces et restera vigilant pour que les actes suivent rapidement les paroles !

                                                                                  * Ancienne "Une" de la page d'accueil du 15.05.19                                          

___________________________________________________________________

 

Waterloo au cœur d’une société plus humaine, plus juste et plus durable76

Voici juste 5 mois que le nouveau Conseil communal a été installé.  Encore merci à celles et ceux qui m’ont accordé leur confiance et à toute l’équipe de MVW. Cinq mois  riches en découvertes d’une administration efficace et disponible, de collègues au Conseil à l’écoute et soucieux, au-delà des divergences, du même intérêt commun pour le bien de notre commune. Cinq mois de travail intense et passionnant à préparer les séances du Conseil, des Commissions,  à formuler des propositions en lien avec les priorités de notre programme, à rencontrer des habitants, des associations pour relayer leurs préoccupations et demandes.

Dans les prochains mois, je serai particulièrement attentif à ce que les objectifs annoncés dans la déclaration de politique communale soient mis en œuvre et puissent intégrer nos priorités comme du logement accessible pour les jeunes et les seniors, la mise en place d’une politique intégrée de la Transition écologique ou le financement de l’aménagement du Centre (Master plan).

Je serai également vigilant lors de l’adoption en septembre du Programme stratégique transversal communal (PST) qui devrait doter notre commune d’un outil de gouvernance moderne intégrant planification et évaluation. Je souhaite enfin partager, à quelques semaines de scrutins électoraux majeurs, la nécessité pour moi d’ancrer l’action politique dans un projet humaniste et solidaire.  Notre commune a un rôle majeur à jouer pour rendre le monde plus humain, plus juste et plus durable. 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                                                                                                                    * Article paru dans le Waterloo-Info du 02.05.19

 ___________________________________________________________________

 

Le strict minimum ou quand majorité rime avec frilosité !*      75

La dernière séance du Conseil communal a encore illustré, comme vous pourrez le lire, le manque d’ouverture de la majorité.  C’est en tout cas le point commun entre les réponses reçues aux propositions formulées par MVW pour 2 points à l’ordre du jour de la séance du Conseil du 18 mars et une question d’actualité.

La majorité a ainsi décidé que les habitants n’avaient pas à être informés de la possibilité offerte par la commune d’occuper à titre gratuit des zones vertes non utilisées par la commune !

C’est également le minimum légal d’ouverture qui a prévalu lors de l’adoption du règlement d’ordre intérieur du Conseil sans prendre en compte les propositions de l’opposition – après + de 2 heures de travail en Commission des Affaires générales - sur plus de transparence dans le fonctionnement du Conseil et des Commissions et plus de publicité et d’accès pour les habitants aux dossiers des points à l’ordre du jour.

Enfin, c’est encore et toujours le manque de transparence qui entoure le processus d’élaboration du schéma de développement communal et du plan de mobilité : aucune réponse précise de la part de la Bourgmestre sur l’état du dossier, le planning d’adoption ni sur la manière dont les Conseillers et les habitants seront impliqués !

Trois exemples qui illustrent qu’en matière de gouvernance et de participation citoyenne, la majorité témoigne encore d’une grande frilosité et se limite au strict minimum !

                                                                                           * Ancienne "Une" de la page d'accueil  01.04.19                

 

___________________________________________________________________

 

Mieux Vivre à Waterloo, un acteur essentiel au débat démocratique ! *  74

Depuis l’installation du nouveau Conseil communal, Mieux Vivre à Waterloo (MVW) n’a pas ménagé ses efforts non seulement pour relayer les préoccupations d’habitants de Waterloo (Chenois, Jolibois, …), mais également pour assurer le débat démocratique et challenger les propositions déposées par la majorité.  Parfois en les encourageant et les soutenant (budget de la police, participation citoyenne, verdissement de la flotte des véhicules,…), parfois en s’abstenant comme pour le budget communal ou la déclaration de politique communale. Deux actes majeurs qui manquent de vision et d’ambition.  N’y a-t-il pas d’autres priorités que rénover les berges du bassin d’orage du Bois des Bruyères (730.000 €)? Où sont les grands chantiers nécessaires pour améliorer la qualité de vie des Waterlootois et qui nécessiteront des investissements coûteux : finalisation des plans de mobilité et d’aménagement du territoire, logement, Cœur de Ville, …?  Où sont les objectifs en matière climatique ?

MVW est plus déterminé que jamais à apporter sa contribution pour relever les défis de notre commune en amenant des propositions concrètes tirées de son programme au Conseil communal et en assurant une vigilance soutenue dans la mise en place par la majorité d’un plan d’actions ambitieux pour améliorer la qualité de vie de tous les habitants de Waterloo !  

Pour l’équipe Mieux Vivre à Waterloo (MVW), Jean-Michel Cassiers, Conseiller communal

                                                                                                                                                                                                             * Article paru dans le Waterloo-Info du 21.03.19

 

___________________________________________________________________

 

 

Une hirondelle ne fait pas le printemps ! *   73

Un 1er pas dans la stratégie climatique de notre commune semble avoir été franchi le 25 février dernier. Le Conseil communal a en effet adopté une demande de subventionnement auprès de la Région wallonne pour  le verdissement de sa flotte de véhicules.  La Wallonie s’engage en effet à encourager les pouvoirs locaux à remplacer progressivement leur flotte par des véhicules à faibles émissions, des véhicules électriques ou au CNG.

Comme vous pourrez le lire dans le compte-rendu de la dernière séance du Conseil communal, MVW a soutenu cette initiative tout en demandant d’être plus ambitieux et de l’inscrire dans une stratégie climatique globale visant l’ensemble des véhicules communaux mais aussi du CPAS, de la Police, des  ASBL communales  mais également d’y inclure d’autres mesures comme un plan pour les bâtiments communaux, CPAS, Police, ASBL communales (isolation, énergies renouvelables, écoconstruction,…).

C’est à ce prix que notre commune connaîtra un véritable printemps climatique !

Jean-Michel Cassiers

                                                                                     * Ancienne "Une" de la page d'accueil  12.03.19                                                      

 

___________________________________________________________________

 

 " Ils ne sont pas fichus de rouler sur la piste cyclable " !  72

Bonjour à tous,
En surfant sur les différents forums de Waterloo, j’ai à plusieurs reprises été étonnée par les réactions parfois virulentes émises par nos concitoyens vis-à-vis des cyclistes.

Que certains cyclistes se rendent dangereux en ne respectant pas les règles du code de la route ou bien en s’habillant en sombre, je vous l’accorde. Tout comme il n’est vraiment pas rare de voir des voitures en excès de vitesse ou des automobilistes qui conduisent smartphone en mains ou encore des piétons tellement pris par ce même objet qu’on ne voit qu’en dernière seconde qu’ils obliquent vers un passage pour piétons (dans le meilleur des cas …). Donc, effectivement, nul n’est parfait, combattons donc d’abord nos propres incivilités.

Je reviens ici aux cyclistes.  Un point particulier focalise le plus l’agressivité envers eux : " ils ne sont pas fichus de rouler sur la piste cyclable "Ceux qui leur font cette remarque ne sont, sans doute, pas montés sur un vélo depuis fort longtemps …

Voici une liste non exhaustive des difficultés que rencontrent les cyclistes dans notre belle commune, suivie de quelques photos qui illustrent mon propos.

 

  • Contrairement à ce qui se passe à Bruxelles, nos pistes sont jonchées de débris divers et variés (gravier, branches, enjoliveurs, morceaux de pare-choques, …) ce qui les rend dangereuses.
  • Des piétons les confondent avec les trottoirs, même quand chaque espace est bien délimité.
  • Des automobilistes les transforment en parkings.
  • Certaines pistes s’arrêtent d’un coup sans qu’un marquage au sol ne permette de rejoindre la voirie de manière sécurisée.
  • Drève Richelle, sous le point de l’autoroute, un rail a été embouti et mal réparé, laissant du métal acéré contre la piste cyclables … il vaut mieux ne pas glisser sur le gravillon qui s’y trouve.
  • Certaines ont des nids de poule dans lesquels un pneu de 4X4 resterait coincé (j’exagère à peine), quelques cyclistes ont ainsi pu faire la dangereuse expérience de passer au-dessus de leur vélo.
  • A bien des endroits, les bordures n’ont pas été abaissées et avec certains vélos, il vaut mieux mettre pied à terre pour les franchir.
  • Venelle des 3 Sapins, près du centre, il y a d’un côté de la rue les trottoirs, de l’autre la piste cyclable … mais les chemins d’accès aux immeubles débouchent directement sur la piste cachée par une haie, ce qui veut dire que la personne qui sort de chez elle est en danger et que le cycliste l’est lui aussi.
  • A de nombreux endroits, la piste est tellement ancienne que les dalles sont complètement déchaussées et bougent sous les roues de vélo.

 

Je rappellerai enfin que le code de la route dit : Lorsque la voie publique comporte une piste cyclable praticable, indiquée par des marques routières telles que prévues à l'article 74, les cyclistes et les conducteurs de cyclomoteurs à deux roues classe A sont tenus de suivre cette piste cyclable, pour autant qu'elle se trouve à droite par rapport au sens de leur marche. Ils ne peuvent pas suivre une telle piste cyclable lorsqu'elle se trouve à gauche par rapport au sens de leur marche. "

Touring insiste : s’il y a une piste cyclable, alors les cyclistes doivent l’emprunter, du moins si elle est praticable. Si on regarde la définition du mot praticable dans le dictionnaire en ligne, on trouve ceci : " Où l'on peut passer sans danger, sans difficulté ".

 Vous aurez donc bien compris, qu’à beaucoup d’endroits dans notre commune, il est légitime pour un cycliste de se trouver sur la rue plutôt que sur une piste cycliste impraticable !

                  

                                                                                                 

 

 

 

 Anne-Marie Dave

                                                                                                                                                

                   
 
                                

 

 

                       

 

 

___________________________________________________________________

 

Climat et Santé : les 2 oubliés de la majorité !   71

La Bourgmestre a présenté sa déclaration de politique communale le lundi 28 janvier. Certes, on peut se réjouir de voir un bon nombre de propositions de MVW reprises dans la feuille de route de la majorité.

MVW regrette toutefois que cette Déclaration soit incomplète et manque d’ambition et d’approche globale pour relever les défis auxquels doit faire face Waterloo. Comment la majorité peut-elle affirmer présenter un programme permettant de relever les défis de tous les habitants de Waterloo alors que la santé et l’enjeu climatique ne figurent pas dans les priorités présentées ?  Combien de temps encore la majorité va-t-elle ignorer la voix des Jeunes qui réclament des actes concrets pour le Climat ? Combien de temps encore la majorité va-t-elle ignorer la voix des Aînés avant de répondre de manière ambitieuse au défi du vieillissement de la population de Waterloo ?

 

Oui, c’est possible d’agir au niveau communal en matière de santé et de climat, c’est même indispensable et urgent !

Jean-Michel Cassiers
                                          
                                                             Ancienne "Une" de la page d'accueil  06.02.19

___________________________________________________________________

 

2019, enfin une vision et de l’ambition pour Waterloo ?   70

C’est le vœu que je formule en ce début d’année au nom de Mieux Vivre à Waterloo.

Une nouvelle législature vient de commencer. Avec elle, l’espoir de voir enfin Waterloo se doter d’une vision à long terme et ambitieuse intégrant l’ensemble des défis à relever pour préserver notre qualité de vie prioritairement au niveau de la mobilité, de l’urbanisme, du logement, de la sécurité, de la transition écologique et de la gouvernance.

Ce sont en tout cas les priorités que défendra MVW en particulier au Conseil communal dans son rôle d’opposition vigilante mais également constructive pour initier et soutenir tout projet s’inscrivant dans ces priorités, comme préserver nos espaces verts, freiner les nouvelles constructions, maintenir des quartiers accueillants et à taille humaine*.

Les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme que nous venons de fêter nous rappellent l’absolue nécessité d’ancrer notre action dans notre idéal humain.

Ensemble, faisons de  2019 une année d’engagement pour une société plus durable, plus juste et plus humaine à commencer par notre commune. 

Belle année 2019 !

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Ancienne "Une" de la page d'accueil   09.01.19                                                              

___________________________________________________________________